Présentation générale et objectifs

La schizophrénie et la psychose chronique sont parmi les troubles les plus invalidants qui frappent les adolescents et les jeunes adultes, impliquant des troubles cognitifs et une réduction de la réussite professionnelle et de la qualité de vie.

Des études récentes montrent que la psychose à un stade précoce est une fenêtre d’opportunité pour prévenir son apparition ou sa progression vers la chronicité.

Ainsi, l’hypothèse de base de PsyCAREIntervention précoce dans la psychose : vers une psychiatrie préventive et personnalisée ») est que le renforcement de la neuroprotection et de la neuroplasticité améliorera le niveau de résilience d’un individu et atténuera l’impact négatif des anomalies précoces du développement lorsqu’il sera confronté à des facteurs de stress pendant la phase critique de l’adolescence cérébrale (entre 12-25 ans).

 

L’objectif général de PsyCARE est d’améliorer l’intervention précoce en cas de psychose en fournissant un nouvel ensemble d’outils faciles à diffuser afin :

  1. De faciliter l’accès aux soins
  2. D’améliorer la détection précoce
  3. D’offrir des programmes thérapeutiques personnalisés

Ces stratégies précoces et personnalisées permettront d’adapter les thérapies à l’individu dès les premiers stades du trouble.  

 

Pour remplir cet objectif général, le projet PsyCARE se propose de :

  • Identifier des biomarqueurs pour améliorer le diagnostic, la détection du stade de la maladie et la prédiction du devenir fonctionnel ; 
  • Identifier une liste de cibles pour les stratégies de modification de la maladie
  • Fournir et valider :
    • de nouveaux outils portables pour le phénotypage numérique dans la pratique courante, y compris l’évaluation motrice, l’analyse automatique du texte et de la parole ;
    • une application pour l’entraînement cognitif personnalisé 
    • une nouvelle application centrée sur le patient facilitant la gestion des cas et l’engagement du patient (PsyCARE App) ;
    • un système d’aide à la décision (Decision Support System – DSS) qui guidera la stratégie thérapeutique personnalisée
  • Développer une plateforme innovante de collecte et d’intégration des données PsyCARE adaptée à la recherche en psychiatrie et aux soins en santé mentale 
  • Fournir un kit d’outils pour la diffusion des connaissances et la formation afin d’améliorer la sensibilisation et le transfert des résultats de PsyCARE à la pratique médicale

 

Les stratégies thérapeutiques PsyCARE vont être testées à grande échelle, dans un essai multicentrique sur 500 patients présentant des premiers signes de psychose, afin d’évaluer l’effet de ces soins précoces et personnalisés composites. Un soin particulier sera apporté à la mise en œuvre des résultats de PsyCARE à l’échelle nationale et à l’étude de leur impact sur le système de santé et le parcours de soin.

Le projet PsyCARE est piloté par le Pr Marie-Odile Krebs, Chef de pôle au GHU Paris/Sainte-Anne et est coordonné par l’INSERM. Il s’agit du premier projet RHU (Recherche Hospitalo-Universitaire du programme des Investissements d’Avenir) dédié à un projet relevant de la psychiatrie et il a débuté en janvier 2020 pour une durée de 5 ans, avec un financement de 8,8 millions d’euros. PsyCARE regroupe un consortium national issu de lInstitut de Psychiatrie,  regroupant experts académiques en neurosciences et en bioinformatique, et centres cliniques d’excellence dans le domaine de la psychose (réseau Transition), avec le partenariat d’entreprises innovantes.

Prof. Marie-Odile Krebs, MD, PhD

Responsable scientifique du projet PsyCARE

GHU Paris, Université de Paris, Inserm IPNP U1266

Julien Desclés, PhD

Chef de projet

Lydie Mathevet

Coordinatrice clinique PsyCARE

Coordinatrice réseau Transition

                                                 

 

 

Nos partenaires

Mention légale 

Politique de confidentialité

Plan du site

Nous suivre

X