La psychose survient fréquemment à l’adolescence et au début de l’âge adulte, probablement en raison d’interactions gène-environnement, médiées par des mécanismes épigénétiques tels que la méthylation de l’ADN. Les modèles de méthylation peuvent être exploités pour prédire l’âge épigénétique afin d’identifier les anomalies dans les trajectoires de vieillissement qui peuvent être associées à l’émergence de la psychose.

En savoir plus